Uncategorized

Je voudrais ne pas pleurer en pensant à toi. Il est si incongru d’être triste en pensant à la femme joviale et pleine de vie que tu as été. Mais que faire d’autre quand je sais que désormais ton sourire, ta joie de vivre, tes conseils, ta sollicitude, ta disponibilité n’existeront que dans mes souvenirs et dans mes rêves ?