DaffReads, Lifestyle

Et si on parlait de mon auteur préféré ?

Mary Higgins Clark, qui était aussi connue comme la « reine du suspense », est décédée à l’âge de 92 ans, le 31 janvier 2020. Elle a publié une cinquantaine d’ouvrages qui se sont écoulés à cent millions d’exemplaires du temps de son vivant. Son tout dernier roman policier, « Kiss the girls and make them cry », a été publié en 2019. Et bien sûr, il fait partie de ma collection !

 

fas00040
Crédits : Frederick Alexis

J’ai découvert Mary Higgins Clark en 2006. J’étais encore au secondaire et c’est Winnie Gabriel, ma voisine de table à l’époque, qui m’a introduite à l’œuvre de celle qui allait au fil des ans devenir mon auteur préféré. Winnie m’a passé « Ce que vivent les roses ». Elle l’avait emprunté d’une bibliothèque et je devais lire le livre rapidement pour qu’elle puisse le retourner. Je n’ai pas eu à faire de grands efforts pour cela. L’ouvrage m’a séduite dès les premières pages.

En continuant à lire Mary Higgins Clark, j’ai rapidement compris qu’il y avait toujours une femme au centre de ses histoires, qu’il s’agisse d’une journaliste, d’une avocate ou encore d’une femme politique. J’ai aussi aimé le style d’écriture léger, épuré… Sans rien qui puisse choquer avec toujours un brin de romance. Il est certes questions de meurtre, mais on n’y retrouve rien de particulièrement sanglant.

 

À ce jour, ma collection personnelle compte 39 livres de Mary Higgins Clark. 31 de ses 38 romans policiers (Je ne suis pas arrivée à retrouver 4 de ceux que j’avais achetés. Ils ont sans doute dû se retrouver entre de mauvaises mains…) ; la totalité de la série Suspicion qu’elle a co-écrite avec Alafair Burke ; 2 de ses 4 recueil de nouvelles ; 1 des 5 romans qu’elle a co-écrits avec sa fille Carol Higgins Clark.

fas00044
Crédits : Frederick Alexis

Je m’étais habituée à voir ma collection augmenter au fil des années. Et j’ai encore du mal à croire que « Kiss the girls and make them cry » est le tout dernier Mary Higgins Clark. Histoire de me faire une raison, je pense bien que je vais prendre le temps de relire certains titres qui m’ont particulièrement marquée comme « Ce que vivent les roses », « Le démon du passé », « La maison du guet » ou encore « La Clinique du Docteur H. » que j’ai racheté récemment. Et qui sait, peut-être finirai-je tout simplement par faire acquisition de l’intégralité de l’œuvre de Mary Higgins Clark !