Lifestyle

Ô vieillesse ennemie !

Okay, c’en est fini de ma jeunesse ! J’ai compté, puis recompté ; vérifié et revérifié. Et plutôt que d’arriver à la conclusion que je suis déjà vieille et sénile, de deux maux, je choisis le moindre. Je suis simplement vieille !

Ainsi, cette douleur lancinante qui me taraude depuis quelques jours avait une explication logique, bien que pas tout à fait acceptable. Il ne s’agit pas d’une infection. Ce n’est pas l’oeuvre d’un quelconque parasite. Cela ne résulte pas non plus d’une éventuelle négligence. Je ne suis donc pas malade… Certains m’en voudront peut-être, mais à plusieurs égards, j’aurais préféré que ce soit un statut temporaire, que ce soit le fruit d’une anormalie, l’oeuvre d’un corps étranger dans mon organisme… Mais non, elles sont bien réelles. Je me tortille devant le miroir pour bien suivre leur progression au fil des jours tandis que mes doigts s’agrippent désespérément à ce qui reste de ma jeunesse.

Je savais que cela allait arriver. Mais c’était supposé attendre que je sois grande… Autant préciser que grande selon ma mère équivaut à mariée et mère d’au moins deux enfants, et pour moi, cet adjectif est synonyme de professionnelle aguérie, détentrice d’un doctorat. Dieu sait que j’en suis loin. Peut-être que Mère nature l’a justement compris et m’a vite balancé ce fardeau à titre d’avertissement. J’ai l’impression de l’entendre me dire : “Les jours passent ma fille… Ki desizyon w ak lavi w ?”

Et croyez-moi, il n’y avait pas mieux que cea foutues dents de sagesse pour me forcer à remettre mes pendules à l’heure !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s