Lifestyle

Ooohh yes, WEEK-END!!!

“Qu’est-ce que tu fais le jour de la fête du travail ? — Je m’assure de ne pas travailler.”

Ah, Dieu sait que je suis restée fidèle à cette petite réponse postée sur mon compte Ask dans la soirée du 30 avril. J’ai même fait mieux que ça…. Je me suis assurée de ne rien faire du tout ! On a tous rêvé de passer un week-end entier à ne rien faire. Non, seulement moi ? Eh bien bon, une autre chose que je cocherai de mon bucket list !

Ces jours de congé qui tombent un vendredi ou un lundi… véritable don du ciel ! Et comble de bonheur, ce mois de mai en contient deux. Mai est vraiment le mois le plus beau, surtout cette année.

Alors, pour ce long week-end de la fête du travail, j’avais bien fait quelques ébauches de plan tout en espérant trouver un moyen de m’adonner à mon sport favori, en l’occurrence l’oisiveté. Tandis que mes amis prévoyaient une excursion à Piatre, moi, je voyais trois jours à me prélasser dans une chambre d’hôtel sur la côte des arcadins. Quand les plans sont tombés à l’eau, je me suis secrètement jurée que pendant ces trois jours, mes yeux ne verraient directement ne serait-ce qu’un pan du ciel. Et croyez-moi, j’y suis arrivée. Telephone en mode Do not disturb, je me suis jetée à corps perdu dans la routine leve-manje-benyen-kouche.

Maintenant qu’il n’y a plus de doute sur combien je suis paresseuse, je peux bien avouer qu’au début je me suis demandée si j’allais y arriver. Puis, j’ai vite compris que le fait de savoir que je pouvais me rendre où je voulais mais que j’avais choisi de ne pas me déplacer est ce qui faisait le charme de mon week-end. En effet, la côte des arcadins était seulement à 1 h 30 mns de route et je pouvais toujours sortir prendre un verre ou manger avec une de mes amies si l’ennui se faisait sentir. Mais je n’ai rien fait de tout ça.

J’ai pris plaisir à préparer mon petit déjeuner, m’assurant que je mangeais exactement ce que je voulais manger. J’ai regardé mes séries. J’ai lu. Et je ne me souviens pas de la dernière fois que j’avais autant écrit. Mais mieux encore, j’ai pris plaisir à passer du temps avec moi-même.

Vraiment, je ne vois pas ce dont j’ai manqué ce week-end. Ohh peut-être que si. J’ai manqué de lui. Juste un peu. Car il me semble que quand je suis avec moi, rien qu’avec moi, je n’ai pas le temps de penser à grand monde.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s