repost, Textes déjà publiés

Accompagnée à tout prix !

Les fêtes de fin d’année sont là. Bien entamées. C’est l’époque des sorties entre amis, mais surtout des sorties en couple. Les célibataires sont un peu laissés sur la touche, et se mettent entre copin(e)s pour s’amuser. Cependant, ce n’est jamais la même ambiance. Les fêtes de fin d’année sont mieux avec un jules flambant neuf (de préférence, parce que cela éveille la curiosité et la jalousie) pendant à nos bras. Alors faut-il à tout prix décrocher un homme ?

Je me souviens encore de mon Noël avec Julien… Non pas lui, il n’aimait pas les fêtes et était casse-pied. Avec Richard ! Oui ! Beau. Avec des muscles là où il faut. Intelligent. Amusant. Une jolie barre de chocolat au lait, bien carrelée. Désolée, les filles… Oui ! les fêtes, j’y reviens. C’était il y a huit ans. J’étais encore toute jeune, toute fraîche, toute naïve, avec de l’amour plein les yeux. Le rose était ma couleur préférée. Richard m’a fait une surprise et est venu célébrer les fêtes avec moi. Nous avons été au
réveillon organisé par les anciens de mon école. Malheur aux ratées qui viendraient seules ! J’y suis arrivée avec un retard calculé, roucoulant de bonheur aux bras de mon chéri. On était assorti (oui… je suis passée par là aussi, je suis humaine, vous savez !).
Cette soirée-la fut la meilleure de toute ma vie, car j’ai pu faire office de psy à mes « copines » qui se plaignaient de leur malchance de n’avoir pas rencontré le garçon qu’il faut et qui me disaient ouvertement qu’elles enviaient mon bonheur. Et cette nuit-là, je me suis promis que mes fêtes de fin d’année ressembleraient à celle-là. Je ne savais pas encore à cette époque qu’il y avait le facteur « aléas de la vie »…

Me voilà en 2011. Seule. En novembre, je me suis dépêchée de me rabibocher avec un de mes ex et lui a fait juré sur la tête de sa mère que l’on passerait les fêtes ensemble (bien sûr que j’exagère). Mais quelques jours avant Noël, nous nous sommes gravement disputés et j’ai passé Noël avec une fabuleuse bouteille de Merlot Californien 8 ans d’âge. Comme par ironie, le même nombre d’années depuis que j’ai connu de merveilleuses fêtes de fin d’année !

Alors je me suis mise à réfléchir sur ce qui était vraiment essentiel pendant les fêtes de fin d’année. Et j’ai fini par comprendre que cela ne dépend pas du tout d’un certain homme. J’ai un travail fabuleux, un bel appartement, une famille qui m’adore et des amis fantastiques. J’ai compris alors combien j’étais bénie d’avoir la vie que j’ai, et je me suis mise à être reconnaissante envers tant de bienfaits.

Mesdames, concentrons-nous sur l’essentiel. Je sais que pendant les fêtes tout le monde nous jette leur bonheur à la figure, tant les vrais amoureux baignent en plein « mer rose ». Cependant nous ne devons pas oublier un point essentiel : ne jamais faire dépendre notre bonheur d’une tierce personne. Nous devons être en accord avec nous-mêmes, nous aimer et toujours faire sortir le meilleur de nous-mêmes. En plus, ce sont les fêtes, permettez-vous d’embrasser un inconnu et mettez le tout sur le compte de l’alcool. Cela ne vous engage à rien !
Allo… Alpha 2… Roger. Non, Laurie, ne vient pas chasser ici. C’est mon territoire !

Gabrielle Jones

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s