Uncategorized

Jour 31 :

Des fois, tout ce qu’il faut c’est une épaule pour pleurer ou une paire d’oreilles pour écouter nos plaintes. C’est vrai que partager ses déboires ne les change en rien. Mais je persiste à croire qu’avoir un ami à ses côtés pour traverser les sentiers difficiles de la vie les rend nettement plus court ou, à défaut de cela, plus tolérable.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s