Uncategorized

Daffy’s Playlist (30/ 7/ 13)

Mélange de rap, de blues, de pop et de konpa, entre autres, ma playlist de ces derniers jours est ce qu’il y’a de plus hétéroclite !

1. Virginity, Vybz Kartel
Je ne saurais trop l’expliquer mais cette chanson est l’une des plus jouées de mon ipod. Je devrais peut-être ajouter que je n’y comprends pas grand-chose, autre que la phrase “Remember when me take your virginity”, ce qui est sans doute pour le mieux.

2. Se pa w mwen ye, T-Vice
Je ne suis pas une grande fan de Resan, le dernier album de T-Vice. Mais comme bien des gens, je suis tombée sous le charme de cette chanson dès la première écoute.

3. Next lifetime, Erykah Badu
Il y a des mois de cela, j’étais d’une de ces humeurs particulièrement inqualifiables et Doris m’a suggéré d’écouter Erykah Badu. J’ai du découvrir “Next lifetime” à cette époque. Mais ce n’est que dernièrement que j’ai pris le temps de vraiment apprécier cette chanson qui n’a pas tardé à rejoindre la liste de mes favoris.

4. Weapons, Faustix
Un texte assez triste chanté sur un air badin. De peu, on ne prêterait nullement attention aux paroles. J’adore.

5. How could an angel break my heart, Toni Braxton
Une chanson exactement comme je les aime. Vous avez dit amour impossible et sad love song? Daphney ne doit pas être loin.

6. Tapout, Rich Gang
J’ai eu le coup de foudre pour cette chanson avant même d’en avoir entendu les paroles. Et quand j’ai fini par écouter ces dernières, il était bien trop tard pour l’effacer de ma tête.

7. All i could do was cry, Etta james
Pendant longtemps j’ai hésité à reconnaitre mon amour pour cette chanson. J’ai taché de ne pas la poster sur les réseaux sociaux de peur qu’on n’en tire des conclusions hatives. Mais j’ai finalement arrêté de m’en soucier. C’est définitivement une des plus belles chansons que j’aie jamais écoutées et elle décrit une situation dans laquelle j’espère ne jamais me retrouver.

8. Yo no sé mañana, Lui Enrique
S’il y a une chose que j’ai fini par apprendre au sujet de la musique c’est que “chak muzik gen tan yo”. Il y a des chansons que l’on aime au premier coup certes mais y’en a beaucoup d’autres qui ne nous diront strictement rien au départ. Mais que pour une raison ou une autre on s’évertuera à trouver à un moment de la durée. Cette chanson fait partie de cette catégorie pour moi. Environ deux semaines après qu’Adneika me l’ait fait découvrir, elle est passée de chanson quelconque à ma préférée du moment.

9. Bad (Remix), Wale ft Rihanna
Il y a quelques semaines de cela, j’ai découvert cette chanson dans le billboard. Je l’ai achetée avant même de l’avoir écoutée. Et, je n’ai jamais regretté ce $1,29.

10. I’d rather go blind, Etta James
La chanson qui me fait pleurer cette semaine.

11. Kè mwen kontan (akoustik), K-Zino
Mon coup de coeur de toujours sur l’album de K-zino ! Je peux l’écouter en boucle pendant des journées entières. Tout comme il m’arrive de le skip fébrilement pendant des semaines. C’est tout le problème quand on associe une chanson qu’on aime à des gens ou à des situations en particulier. Bien que dans ce cas précis, les dissocier aurait pu être assez compliqué.

12. If i can’t have you, Etta James
La chanson qui a attiré mon attention sur Etta James. Sur le moment, elle traduisait si bien ce que je ressentais. Et rien n’a changé entre temps.

Uncategorized

#17

Je l’envie. J’envie votre complicité. Vos fous-rires, vos sourires entendus, vos inside jokes… autant de choses qui mettent l’emphase sur mon statut d’outsider.
-Non, il n’est pas question de love story entre nous !
Cette petite phrase était supposée me rassurer ? Si tel était son but, je crains qu’il n’ait été raté. Car vois-tu, j’aurais justement préféré qu’il s’agisse d’un flirt ou même d’une folle love story, d’une liaison ou peu importe le nom que tu aurais voulu lui donner. Je me serais croisé les bras et j’aurais attendu, avec peine certes mais aussi patiemment, que tu te lasses d’elle.
Mais que puis-je contre cette “amitié” ? Que faire ? A part la regarder m’exclure de ta vie au fil des jours ?

Uncategorized

” Think like a man, act like a lady ” ?

Okay!!! Ça fait un siècle que je n’ai rien posté ici. Je me demande un peu comment je faisais pour partager autant de choses avant. Mais bon… le fait est que mon anniversaire c’est pour boientôt (moins de 4 mois yaaayyyy!!!) j’ai donc intérêt à poster plusieurs de ces petits trucs avant de vous sortir ma longue wish list!
Alors, je regardais cette émission. Et je me suis découverte une certaine tolérance que je ne me connaissais pas. Bon c’est vrai qu’à la télé tout est bien, tout est beau. Et tout semble plus acceptable. Alors oui, je regardais cette émission où l’on a reçu des parents dont les enfants ont changé de sexe. Non, je ne vais pas me mettre à conjecturer sur ce que je ferais si ma fille manifestait le désir de devenir un garçon ou vice-versa. Il est bien trop facile de se prononcer sur des situations qu’on ne vit pas. Déjà que rien ne dit qu’enfants j’aurai.
Parlons plutôt de moi ! Mon unique sujet d’études de ces deux dernières années. Alors, ai-je jamais souhaité être un garçon ? Il est vrai que “ Like a boy "de Ciara a été comme mon hymne national pendant un bout de temps et j’ai du pester contre mère nature pendant des heures quand mes règles se sont pointées au moment où je le souhaitais le moins le mois dernier, par exemple… mais de là à vouloir être un homme ?! Moi, sans sein et sans fesses? Plutôt mourir !
Je ne suis pas une bombe. Je n’ai pas le physique d’une top model. En fait, si. Tout le monde semble parfait avec le rapport 125lbs/5,7po sauf que moi, j’ai des fois l’air d’un squelette ambulant ! Il m’arrive donc d’avoir des moments de blues. J’ai des complexes etc. Mais c’est toujours non, hein ! Sans façon. Je ne veux pas devenir un homme !
De plus, je ne tente plus de le cacher, je suis ce qu’il y a de plus girlie. Et plus les jours passent, plus je me sens femme. Il n’y a aucun de la panoplie d’attirails des femmes qui me nuise.
En fait pouvez-vous imaginer une moi qui ne porterait ni short ni decolleté plongeant ? Que serait ma vie si personne ne reluquait mes seins de temps en temps?! Et voilà, c’est dit ! Mais ma soudaine ouverture d’esprit aidant, je ne blame pas les transexuels. Je continue toutefois à ne pas comprendre comment on peut ne plus vouloir être une femme. Même virtuellement, dans ma tête ou dans je ne sais plus quoi encore, je ne voudrais être un homme. "Think like a man, act like a lady” ? Nahhh “Think like a lady, act like a Boss” !