Lifestyle

Et si je parlais d’actualité ?

Le zen de cette semaine c’est bien sûr le « sextape » de Shassy posté sur internet vendredi dernier. Alors, moi qui ai toujours un avis sur tout, qu’est-ce que j’en pense ?

La fuite

J’ai usé de toute ma mauvaise foi en vue de trouver une raison de l’acculer et j’ai échoué. Après tout, pourriez-vous partager tout le contenu de la mémoire de votre téléphone ou de votre ordinateur sans choquer personne ? On a chacun une photo dévoilant des parties de nous qu’on n’exhibe pas toujours au grand jour et encore moins au premier venu, cachée quelque part… une photo de soi qu’on n’aime pas assez ou bien trop, ou peut-être une photo d’un quelconque ami prise à son insu, une photo de bbm copiée sans aucun aval, une conversation personnelle… autant de choses qu’on aimerait garder pour soi.

Je ne dis pas qu’une fuite émanant d’un de mes disques durs me serait fatal mais… ça pourrait déranger bien des choses. Je ne m’inquiète pas outre mesure. Pour avoir tenu des diaries toute ma vie, j’ai appris l’art de détenir des objets privés. On peut bien continuer à se plaindre de mes interminables mots de passe et de ma soi-disant paranoïa !

Le sextape…

Pour commencer je n’appellerai pas cette mini-vidéo sextape. Dans ma tête, ce concept inclus deux personnes. En la regardant, je n’ai pas été choquée. Un peu curieuse, tout au plus. Après tout, c’est pas comme si je la voyais étrangler quelqu’un ! Je ne m’arrête pas sur la performance mais en gros, je dirais qu’elle ne faisait pas un quelconque truc contre-nature.

En fait, je n’ai rien contre le fait de filmer ses ébats. Il s’agit tout simplement d’une affaire de confiance. Confiance en la personne avec qui on le fait. Mais déjà, même en flirtant avec quelqu’un on court le risque de se faire traiter de pute, d’allumeuse, de fille facile etc…

Pour moi il est donc tout simplement question de savoir quel risque qu’on est prêt à prendre et savoir gérer son privacy. Faire en sorte de limiter le nombre de personnes pouvant accéder à nos données personnelles, par exemple.

Ils sont nombreux à « s’indigner » de la mésaventure de Shassy, mais si ça se trouve, les premiers « lanceurs de pierre » sont justement ceux-là qui ne se font pas prier pour envoyer des naked pictures aux conjoints des autres…

Ceci dit, si une telle vidéo de moi était mise en circulation, j’aurais changé de nom, de couleur de cheveux, d’yeux ou même de peau et je serais partie habiter en Alaska. Rien que ça !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s