Lifestyle

Hour 1: 20 things i can’t live without.

Je ne pense pas que je vais pouvoir trouver 20 choses desquelles je ne peux pas me passer. Mais je vais quand même essayer.

Ma maman. Je suis fille unique. Et ma maman occupe une très grande place dans ma vie. Maintenant que je travaille, je ne dépends plus entièrement d’elle financièrement. Je vis quand même sous son toit, elle me nourrit et je lui demande des fois de l’argent de poche. Alors, par des fois, je veux dire régulièrement ! Je lui raconte les ¾ de mes journées. Et sans les avoir forcément vus, elle connait tous ceux que je fréquente.

Mon ipod! J’ai toujours été accro à la musique et posséder un Ipod n’a fait qu’accroître cette addiction. Je l’emporte partout où je vais.

Gigi! Je dors encore avec un ours en peluche. Je n’arrive pas à dormir sans Gigi. C’est pourquoi je l’emmène avec moi quand je voyage, pars en week-end et même dans mes sleepovers.

Un livre quelconque. J’ai toujours un livre dans mon sac. A chaque fois qu’il me faut attendre quelque part pendant au moins 5 minutes, je le sors. Même si je finis par ne rien lire, je panique quand je remarque qu’il me faut attendre et que je n’ai aucune lecture disponible.

L’internet ! Souvent je me demande comment j’ai pu survivre sans internet. J’ai toujours un truc à chercher. Je google les choses les plus stupides, genre comment franchir l’étape 3 de « The idiot test »…

My make-up kit. Ces derniers temps je me maquille très rarement. Mais je m’assure toujours d’avoir mon kit de secours avec moi. On ne sait jamais.

Mon téléphone. Certains s’étonneraient de le voir aussi bas dans ma liste. Mais moi je le trouve bien trop haut placé. Depuis un certain temps je me suis détaché de mon téléphone au point d’en être moi-même étonnée. J’ai effacé l’application BBM de mon Blackberry et je n’ai pas regretté ma décision pendant une seconde. La sonnerie de mon téléphone est off depuis plus d’un mois. Et je me contrefiche du nombre d’appels que je rate. Des fois, je vais jusqu’à penser à laisser l’appareil chez moi. Seule la crainte de manquer mon ride me retient de mettre cela à exécution.

Mon miroir. Je me rappelle encore du temps où je suivais mes cours avec un miroir disposé sur mon bureau entre les livres et cahiers le cachant ainsi au regard des professeurs. Entre temps j’ai grandi. Mais j’aime toujours autant me regarder.

 

P.S : Si jamais je trouve autre chose, j’allongerai la liste.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s