Uncategorized

Journal nymphomane: Cher M. , Je rentre de chez le tatoueur. J’ai fait inscrire ton nom au…

journaldunenymphomane:

Cher M. ,

Je rentre de chez le tatoueur. J’ai fait inscrire ton nom au creux de mes reins, à l’endroit même où ton index aimait tellement se promener après l’amour.

Tu sais, j’ai bien reçu ton faire-part, j’espère que la cérémonie s’est bien passé. J’ai longtemps hésité puis finalement j’ai…

Journal nymphomane: Cher M. ,
Je rentre de chez le tatoueur. J’ai fait inscrire ton nom au…

Uncategorized

journaldunenymphomane:

Aujourd’hui il m’a touché le dos, volontairement, il voulait me montrer où se situent les dorsaux pour me faire remarquer que je n’en avais pas. J’ai frissonné, j’ai frémi, à son contact mon corps tout entier s’est raidi. Il a les yeux rieurs, en fait c’est parce qu’il rit pour rien je crois. Il est blond, il a une boucle d’oreille à l’oreille gauche. Je n’aime pas les blonds, encore moins les boucles d’oreille. Et son nez est trop grand. Il n’a pas l’âge de ceux que je côtoie d’habitude. Il n’a pas l’âge pour que je le baise juste, il a l’âge pour que je l’aime. Il est la raison qui me fait aimer mon job d’été.  Il me traite de menteuse, dit que je suis laide. Si ça commence, ça durera. Je veux bien rejouer, je me sens de nouveau prête à pleurer, il saura essuyer  mes larmes. Et je n’achèterai plus de capotes. Et je passerai tout l’été la allongée, la tête sur son ventre, sur l’herbe de tous les parcs parisiens. Même que nos rires feront retentir la ville.

Je le connais seulement depuis trois semaines, oui en plus d’être une gentille catin, je suis une incorrigible rêveuse. Je déteste les histoires d’amour mais tous les soirs avant de me coucher je m’en invente une. Une belle, une grande, une banale. Une qui me rappelle que je reste une gamine.

Uncategorized

Journal nymphomane: J’ai ri dans ce bar de saint germain le soir du jour on l’on a enterré…

journaldunenymphomane:

J’ai ri dans ce bar de saint germain le soir du jour on l’on a enterré ton corps d’enfant. J’ai ri au nom de l’ingratitude des hommes que tu ne connaîtras jamais, de la fausseté que ce monde peut parfois renfermer. J’ai ri au nom des peines, des trahisons, des pleurs et des déceptions que tu ne…

Journal nymphomane: J’ai ri dans ce bar de saint germain le soir du jour on l’on a enterré…

Uncategorized

Journal nymphomane: Échouer, encore

journaldunenymphomane:

“Parfois tu sais, il y a des gens qui fuient. Ils fuient l’intérêt que leur porte les autres mais surtout l’intérêt qu’il porte aux autres ; persuadés qu’il s’agit là d’une faiblesse de leur part, d’une porte ouverte sur une souffrance future et certaine. Ils évincent même la plus parfaite des…

Journal nymphomane: Échouer, encore

Uncategorized

regular people in the shower: wash, rince and repeat
me in the shower: accepting award
me in the shower: pretending i’m filming for a shampoo commercial
me in the shower: pretending i’m in a scene of my favourite tv show
me in the shower: life problems
me in the shower: ellen is pulling a prank on me
me in the shower: showing off my mad singing skills and sexiness to the crowd of fans that isn’t really there.

Lifestyle

A, B, C…

Blue: What song do you listen to when you’re feeling down?

I have that one album that I listen to every time I feel down : Collision Course (Linkin Park and Jay-Z)!

Cup: Do you drink Tea or Coffee?

I drink both of them.

Dopey: Tell us an embarrassing story.

I couldn’t find any embarrassing story that could be told.

English: How many languages can you speak?

3. French, Creole and, English.

Fear: Tell us three fears.

Darkness then spiders and, snakes!

Game: What was the last board game you played?

Not really the player type…

Harry Potter: What was the last book you read?

Fifty Shades of Grey (E. L. James)

Injury: Have you ever walked into a glass door?

Nope!

Jump: Do five jumping jacks/star jump.

Kiss: Who’s your biggest celebrity crush?

Usher!!!

Love: Do you believe in marriage?

No, I don’t.

Money: What would you do with 1 million dollars?

Well, I guess I would spend it!

Naughty: Tell us three things that your parents disapprove of?

My mom disapproves my piercings, my shorts (too short) and my dresses (too tight/ too short)…

Oops: What is one thing you’d like to change/fix?

I wish I could go back into time and do things differently with that guy.

Picture: Post a pic of your lovely face.

 

Quality: Name three of your favorite blogs.

clochardscelestes, titelle, leblogdelextraterrestrejolie.

Rapunzel: Name three Disney movies that you adore.

Snow white, Cinderella and, Mulan

Star-sign: When’s your birthday?

December 1st

Teacher: What do you aspire to be?

A lawyer

Unite: Do you sponsor a cause?

Nope

Varsity: Do you play/watch sport?

Nope

Xylophone: Do you play an instrument?

Nope

Yellow: What’s your favorite color?

Pink

Zoo: What is your favorite animal?

Cat

Lifestyle

Mon « BestofTicket »

Fallait s’y attendre! J’ai lu le best of de Karl et déjà je pense à faire le best of de mon minuscule « presque deux ans » à Ticket.

Alors et si on commençait avec mon premier article publié? C’était un truc sur les tatouages. « Le tatouage, accessoire de mode », que ça s’appelait (je crois). Quand Brunette m’a dit qu’il me fallait trouver quelque chose sur la mode, je n’ai pas pu trouver mieux ! Je ne pense pas qu’il ait été corrigé. Mais j’ai toujours eu un bon niveau de grammaire et vu le nombre de fois que j’ai lu ce petit texte, il est fort peu probable qu’une faute ait pu réussir à y survivre. Il me faudrait d’ailleurs le relire un de ces jours.

Ma première une : ce fut aussi ma première interview. Pas la peine de dire que j’étais stressée… Mais James Cardozo, l’artiste concerné a été sympathique. Et tout s’est bien passé.

Mon premier reportage : pendant un certain temps, j’ai fait des reportages sur des soirées pour le journal. Il m’arrive encore d’en faire de temps à autres. Mais ce n’est franchement pas mon genre d’écriture préféré. Mon premier reportage a été fait sur la première édition de Lavish. Je prends plaisir à le relire et je remercie Pierry de m’avoir donné un coup de main dans sa rédaction.

Mon meilleur article : je ne saurais dire lequel. Je parlerais plutôt de mon article préféré. Il s’agit d’un texte sur une série de divorces à Hollywood. Il n’y avait rien de particulier sinon que j’avais pour une fois donné libre cours à mon style ironique. Cette ironie, que certains qualifient de méchanceté, c’est bien MON style! Sinon, j’ai beaucoup aimé le chapeau de mon interview avec K9, mon texte sur Liliz fresco and snacks et mon article sur l’album de Trouble Boy, que ce dernier n’a bien entendu pas aimé ! Et, je ne le cache pas, ces articles, je les connais par cœur! Je souris encore en relisant (ou tout simplement en récitant) mes jeux de mots.

Mon premier fan? En fait, ai-je un fan? Je pense que mon père a emporté certains de mes articles en France mais je suppose que c’est parce que ma mère les lui avait donnés. Mais si je devrais à tout prix me trouver un fan, ce serait Fabiola Napoléon. Celle-là, c’est mon avocate, ma porte-parole, mon garde du corps. Bref, c’est mon amie!

Le sujet sur lequel j’ai le plus écrit : Je me suis occupée récemment du dossier Goût et saveurs 2012. Ça a dû faire une série de près de deux douzaines d’articles en moins d’un mois.

Moi dans Ticket : ça a dû arriver plusieurs fois. Mais bien que j’adore me faire prendre en photo, je tiens de plus en plus à mon privacy et à l’anonymat.

Mes acolytes : mon acolyte du moment c’est Gaelle Alexis. Je lui envoie toujours mes textes en chantier espérant qu’elle y ajoutera quelques mots. A un moment donné il aurait pu être Aceline René. Karl nous a réunies et on a fait le reste. Dommage que le temps nous ait fait défaut. Il y a aussi Marie-Brunette et Jean-Philippe qui m’ont servi de dictionnaire au cours des derniers mois.

Mon collaborateur favori : moi je dirais mes. J’ai travaillé avec Stéphanie André pendant 2 mois. Mais je pense avoir gardé un souvenir indélébile de son entrain. Sa façon de faire du travail un plaisir… J’ai aussi eu le loisir d’apprécier la détermination et l’amour du travail fini de Gaelle. Et aussi le sens de responsabilité de Jean-Philippe. Alors quand il se rappelle qu’il n’a pas 15 ans… Il y a aussi Frederick Alexis. Avec Fefe, pas de doute possible, j’aurai LA photo qu’il faut pour illustrer mon article !

Regret et remords : Je ne pense pas avoir de remords ni de regret jusqu’à date. Et ultime satisfaction, je n’ai encore jamais eu à rédiger un errata.

L’article qui a voulu « rester en travers de ma gorge » : mon article sur Mélissa Étienne (T-mel) ! L’artiste en question m’a entre autre reproché d’avoir retransmis dans mon texte que le coffre de sa voiture lui servait de boutique, fait qu’elle avait elle-même mentionné au cours de l’interview sans avoir à aucun moment précisé qu’il s’agissait de confidences faites off the record. J’ai été aussi tenue responsable du fait que le graphiste ait par erreur déposé un sac trop près de la tête de son modèle… Que de charges pour la pauvre Daphney, hein !

Meilleure satisfaction : Karl Foster qui m’a dit, quelques heures plus tôt, que mon dernier article était bon. Très bon. Karl  Foster, LE critique… Karl Foster, LE difficile… Je vais de ce pas faire une capture d’écran. Je sens que cela ne m’arrivera pas à nouveau de sitôt.

Bons souvenirs de Ticket : la rédaction de cet article sur la soirée de dégustation tenue au Karibe en septembre dernier. Un texte rédigé « grosomodo » sur mon ipod à mesure que la soirée se déroulait et envoyé par Wifi à Gaelle au fur et à mesure. Celle-ci de concert avec Jean-Philippe en a fait un agréable texte. Un admirable exemple de travail d’équipe.

Ma plus grande célébrité TICKET : et si on en reparlait le jour où j’aurais eu mes 2 secondes avec Usher ? Mais en attendant, Ticket m’a permis de rencontrer des gens bien sympathiques, d’autres trop sympathiques et des pas sympathiques du tout. Certains qui ne se souviennent pas de mon visage, d’autres qui prétendent ne pas se rappeler de moi et d’autres encore qui me saluent avec des sourires chaleureux. Je garde d’agréables souvenirs de Jowee Omicil, James Cardozo, Katherine Berhmann, Dj K9, Gilles Malval, Kaysha, Alain Lemaire, Carel Pedre, Michael Guirand et bien d’autres encore.